Sphère crânienne

C'est sur le concept du "mécanisme respiratoire primaire" (ou MRP) de William Garner SUTHERLAND, que repose l'ostéopathie crânienne. 

En choisissant le terme "respiratoire", SUTHERLAND fait référence au processus de respiration interne, à savoir les échanges entre les cellules des tissus et leur environnement. 

Le terme "mécanisme" lui, signifie le mouvement interdépendant des tissus et des fluides organisés pour une finalité spécifique. 

Nous pouvons alors distinguer deux types de respirations: la respiration primaire et la respiration pulmonaireLa première précède la seconde et leurs fréquences sont le plus souvent différentes.

Il expose ainsi les cinq éléments qui constituent son modèle du MRP:

  1. La motilité inhérente au cerveau et à la moelle épinière.

  2. La fluctuation du liquide cérébro-spinal (ou LCR).

  3. La mobilité des membranes intra-crâniennes et intraspinales.

  4. La mobilité articulaire des os du crâne.

  5. La mobilité involontaire du sacrum entre les iliaques.

Principe de l'ostéopathie

​"L'ostéopathie est la loi de l'Esprit, de la Matière et du Mouvement"    

Andrew Taylor STILL

(fondateur de l'ostéopathie)

Sphère digestive

En situation physiologique, un organe en bonne santé est mobile grâce aux séreuses qui l'entourent, aux fascias, aux ligaments et autres tissus souples et vivants qui le relient à l'ensemble de l'organisme.

Il glisse, bouge, vit, vibre, palpite, fonctionne dans son milieu. 

Toute perte de mobilité, fixation, adhérence à une autre structure, aussi infime soit-elle, signe la pathologie de l'organe. Une modification de mouvements, répétée des milliards de fois, entraîne d'importants changements dans son immense chaîne de contiguïté.

En tant qu'ostéopathe, nous devons améliorer la physiologie d'un organe en lui rendant sa mobilité et sa motilité, clés d'une bonne homéostasie. 

Sphère musculo-squelettique

 Le diagnostic repose sur quatre sortes de renseignements fournis par la palpation:

  1. anomalies de la texture tissulaire.

  2. asymétrie des repères.

  3. restriction de mobilité.

  4. sensibilité locale.

 

Il faut distinguer les techniques dont le but est d'agir sur les parties moelles (peau, muscles, ligaments) par opposition à celles dont la visée est vertébrale ou articulaire périphérique

Cependant, l'ostéopathe utilisera souvent les deux techniques alternativement ou en les combinant.

Quelque soit la technique utilisée, le plus important est de s'assurer qu'elles ne soient pas nocive pour le corps. C'est pour cela qu'une séance d'ostéopathie doit toujours commencer par le testing de toutes les structures existantes et de leurs supports osseux. 

 Le concept ostéopathique s'appuie sur quatre principes desquels découle un  concept étiologique, une philosophie, et une technique thérapeutique qui sont caractéristiques, mais ne sont les seuls traits distinctifs du diagnostic et du traitement ostéopathiques.

  1. Le corps humain est une unité fonctionnelle dynamique..

  2. Le corps possède des mécanismes d'auto-régulation qui sont par nature autoguérisseurs.

  3. La structure et la fonction sont en interrelation réciproque.

  4. Une thérapie rationnelle est basée sur ces principes. 

Championnat du monde junior de nage avec palmes.

Annemasse (juillet 2016)

Ostéopathe passionnée, j'ai décidé de spécialiser mes séances en offrant mes services à domicile, afin de favoriser un meilleur contact avec mes patients.

Afin d'éviter la barrière thérapeutique qu'impose des séances en cabinet, je me mets à votre disposition afin de vous offrir les meilleurs soins, qui vous seront adaptés.

Chaque personne étant différente, je privilégie une écoute du patient afin d'avoir un traitement plus spécifique sur vous, autant sur le plan physique que psychique.

 

Les maux/"mots" du corps, prennent naissance dans notre esprit et se matérialisent dans notre corps s'ils ne sont pas pris en compte.

 

Telle est ma philosophie de l'ostéopathie.

"Permettre à la fonction vitale interne de manifester sa puissance infaillible, plutôt que d'appliquer une force aveugle venue de l'extérieur." 

- William Garner SUTHERLAND -

Ma pratique de l'ostéopathie

 
 

Le devoir du praticien n’est pas de guérir le malade mais d’ajuster une partie ou l’ensemble du système afin que les fleuves de la vie puissent s’écouler et irriguer les champs desséchés.

Andrew Taylor STILL

(fondateur de l'ostéopathie)